Georges Raynal dit « colonel Rabastens » - Un siècle de combats

Jean-Marie Borderies, éd. Ophildespages, 2021, 228 p. – 18,50 €

La maison d’édition Ophildespages vient de rééditer le premier ouvrage, paru en 2017 -préfacé par le général Géraud- de Jean-Marie Borderies, cadre bancaire en retraite, originaire de Rabastens (Tarn). Il s’agit d’une biographie d’un compatriote, le général de brigade Georges-Charles Raynal (1895-1975). Mobilisé dès la Grande Guerre, lieutenant-colonel en Somalie, fin 1942, Raynal décide, alors, avec ses 3.000 hommes, de rejoindre la France libre. Intégré à la Première Division française libre, il participera, deux ans plus tard, à la délivrance de Strasbourg. Son action sera saluée par le Général de Gaulle qui le surnommera « colonel Rabastens ». Reconnu « Français libre », passé en 2ème section, Raynal continuera à servir l’intérêt public en étant élu maire de Rabastens, de 1971 à son décès, en 1975, après avoir été candidat malheureux à la députation, en 1967. Jean-Marie Borderies, qui fit partie de l’équipe municipale de Raynal de 1971 à 1975, présente la vie et les états de services de son « mentor » en politique locale Georges Raynal qui, jusqu’alors, était même oublié dans sa propre commune ! La publication du livre permettra, enfin, la dénomination, en 2017, d’une « rue du général Raynal » à Rabastens !

Didier Béoutis